L'intimité

L’intimité : amie ou ennemie de la sexualité ?

La réponse à cette question parait évidente. Bien sûr que l’intimité est l’alliée de la sexualité !

Plus il y a d’intimité, au sens de la qualité de la relation, de reconnaissance de l’autre, d’honnêteté quant à nos échanges et même de toucher gratuit, plus les conditions semblent réunies pour une sexualité de qualité entre les deux partenaires.

Voici pour la face émergée de l’iceberg.

L'intimitéJe ne dis pas que cette face n’existe pas, ou est de moindre importance, je voudrais juste vous faire découvrir l’autre face, celle qui est par nature moins visible. J’ai rencontré de nombreux couples, heureux, épanouis en relation depuis plus de 15 ans, dont une proportion importante évoquait, comme un problème ou non, la question de la baisse du désir.

Au-delà des changements physiologiques induits par l’âge (ménopause, andropause,…), il semble que pour la quasi-totalité des couples, le désir n’a pas connu de réelle croissance au cours de la relation. Le désir était toujours à son maximum au « début » de la relation, ce début pouvant durer plusieurs années.

L’intimité qui est le fruit d’un processus de confiance, d’échanges et de respect ne pouvait être à son maximum dès l’origine de la rencontre, quelle que soit l’intensité des sentiments entre les deux partenaires.

Cela signifie-t-il que l’intimité peut augmenter sans que pour autant le désir augmente ?

Prenez un moment pour repenser à vos relations amoureuses, qu’en pensez-vous ?

Nous avons le sentiment que la complicité avec nos partenaires croît, sans pour autant que notre désir continue à augmenter. Que se passe-t-il donc ?

Je pense que l’intimité apporte une certaine sécurité, voire un certain confort. Hors, pour moi, le désir est avant tout une pulsion vitale qui incite à sortir de mon « petit moi », à aller au-devant de l’autre. Le désir est un élan alors que l’intimité crée un socle solide.

Peut-on s’élancer pour sauter sans prendre appui sur un sol ferme ? Non, bien sûr, la solidité de l’appui est une condition indispensable.

Mais quelle est la motivation profonde pour s’élancer ? Je pense que c’est nécessairement une forme d’inconnu et d’exploration. Si le niveau d’intimité devient synonyme de « il n’y a plus rien à explorer, plus rien à découvrir », alors peut être que l’intimité peut, en apparence, s’opposer à la sexualité.

Ce constat n’est pas un problème de plus à résoudre juste une tension à gérer. Je crois profondément que nos vies sont avant tout des équilibres instables, comme sur un vélo. Qu’il s’agisse de ma relation conjugale, de ma vie sexuelle ou d’autres facettes de ma vie, je dois accepter cette complémentarité des deux faces d’une même pièce. C’est là l’une des bases de la thérapie ACT, l’acceptation et l’engagement.

L’intimité n’est ni l’amie ni l’ennemie de la sexualité. L’intimité peut être intense et la sexualité aussi. C’est à la fois l’espace et le lien nécessaire entre les deux, c’est-à-dire ma capacité à me réinventer et à redécouvrir l’autre, qui crée la vitalité érotique dont peut se nourrir le désir.

Alain.

22518ce4754204a024ce189818cb23bc 781b33e9e4c0fe5627f5c399087106f7

De l’influence des sports collectifs sur les hommes

22518ce4754204a024ce189818cb23bcChacun a déjà vu un match de football, de basket ou de handball, au cours duquel on voit le « coach » crier et s’égosiller du banc de touche. On comprend aisément cette attitude sachant les enjeux financiers liés au sport professionnel.

Mais cette attitude est également fréquente dans les clubs sportifs amateurs encadrant des enfants et des jeunes.

« Te laisse pas faire », « réagis », « fonce », …

sont autant de messages qui ont pu encourager l’enfant à se dépasser lors d’un entrainement ou d’une compétition en sport collectif.

Je pense que parfois, devenus adultes, certains hommes, à certains moments, entendent parfois cette « petite voix » de leur entraîneur, RÉAGIS !!

Peut-être que ces injonctions ont modelé quelque peu nos réactions.

Nos compagnes nous demandent parfois de les écouter, sans forcément réagir et leur apporter une solution, mais n’est-ce pas cette petite voix qui nous pousse à réagir quasi instantanément.

En analyse transactionnelle cela s’appelle des messages contraignants qui peuvent devenir des « drivers » c’est-à-dire ce qui guide nos comportements de manière quasi automatique.

Ces messages, explicites dans le cas des entraîneurs sportifs, ou parfois implicites, sont enregistrés par notre inconscient.

Sous l’effet d’un stress, même réduit tel que « Chéri il faut qu’on parle ! », on se met parfois en pilotage automatique, sous le contrôle de nos petites voix, dont peut être celle de cet entraîneur sportif qui hurlait pour nous stimuler.

Je ne sais pas quelles sont les petites voix de nos compagnes, mais je pense que pour un certain nombre d’hommes, la petite voix de l’entraîneur peut toujours resurgir surtout si elle a été renforcée par une figure importante, telle que notre père ou notre mère.

Mesdames, demandez à vos compagnons quels sont leurs souvenirs des entraîneurs des sports collectifs qu’ils ont pratiqués.

781b33e9e4c0fe5627f5c399087106f7Alors que faire ?

Juste prendre 2 ou 3 grandes respirations conscientes et se rappeler qu’on joue dans la même équipe, celle de notre couple !

L’autre n’est pas un adversaire mais un coéquipier.

Que nous disait l’entraineur au sujet de nos coéquipiers ?

« Joue pas perso », « passe la balle », « regarde les autres », …

Ça s’applique bien au couple aussi, non ?

Questions complémentaires :

Quelle est la proportion de femmes qui ont pratiqué un sport collectif ?

Quelle est la proportion d’hommes qui ont pratiqué un sport collectif ?

Alain.

Pourquoi une thérapie de couple?

Il est possible de rendre votre relation plus confortable, dès que vous vous sentez en difficulté, et que vous ne savez plus comment faire. LA THÉRAPIE DE COUPLE n’est pas une solution de derniers recours.

Ne restez pas dans une situation qui ne vous convient pas.

Vous sentez que votre couple bat de l’aile ?

  • Vous n’arrivez plus à communiquer et vous souffrez de cette situation.
  • Certains couples ont simplement besoin de faire le point avec l’aide d’un tiers.
  • Plus on attend avant de parler des problèmes, plus il est difficile de les résoudre.

Vous vous disputez mais vous souhaitez rester ensemble ?

  • Vous donner les moyens de dépasser vos difficultés récurrentes.
  • Les conflits conjugaux ont des répercutions sur l’ensemble de la famille, il est important d’en redéfinir les enjeux et de sortir de l’impasse.

Vous avez déjà pris votre décision ?

  • Vous avez besoin d’être soutenus dans un processus de séparation.

Vous êtes déjà séparés ?

  • Vous souhaitez régler à l’amiable des modalités d’organisation ou bien des problèmes affectifs persistants.         A LIRE :

Les différents styles d’attachement dans le couple

Se parler pour régler les problèmes dans son couple

L’intimité : amie ou ennemie du couple ?

Le désamorçage

L’objectif premier de la thérapie de couple est de se comprendre soi même et de mieux comprendre l’autre.

Il ne s’agit pas de savoir qui a tort, qui a raison et le but n’est pas de changer l’autre.

Il s’agit d’une thérapie particulière qui prend en considération chacun des individus avec son histoire et ses besoins, mais également la dynamique particulière à la relation.

1+1 = 3 = les 2 partenaires + la relation

Chaque couple est unique, et composé de deux individus, eux mêmes uniques. Les techniques de travail sont adaptées à chaque situation.

LES ATELIERS D’ÉPANOUISSEMENT CONJUGAL

4 ateliers pour

nourrir l’intimité et le désir,

créer son couple,

se préparer à la rencontre,

être plus fort(e) après une séparation.

 

Objectifs

 

Nous évoluons durant toute notre vie et nous ne le voyons pas toujours.flyer-ateliers-rentree (4)

Malheureusement notre quotidien nous pousse à être dans le Faire et nous passons moins de temps à être dans l’Etre. Nous mettons de côté ce que nous ressentons pour être productif, jusqu’à en oublier de porter attention à nos émotions, voire s’en déconnecter.

Alors nous sommes piégés dans les étiquettes que d’autres nous attribuent, dans les attentes que d’autres nourrissent à notre égard, et ainsi nous avançons sur un chemin construit par d’autres et non par nous-même.

La malaise s’installe, sans savoir d’où il vient, quand est ce qu’il a commencé et encore moins ce qu’on peut y faire.

A ce moment là savons-nous qui nous sommes ?

On peut se demander parfois : Quelle personne suis-je devenue ? Qu’ai-je fait de ma vie et de mes rêves ? Comment je me sens avec tout ça ? De quoi ai-je besoin pour être heureux(se) ?

Nous sommes des êtres sociaux, nous avons besoin de relations et de signes de reconnaissance. Se connaître permet d’avoir la liberté d’être soi-même, d’entretenir des relations authentiques et d’aller vers ce qui nous correspond.

N’est-ce pas de cette façon que l’on peut être heureux ?

 

Au travers de ces d’ateliers vous pourrez approfondir cette connaissance de vous-même et :

– Etre vous-même

– Etre vrai(e)

– Etre dans l’instant présent

– Etre épanoui(e) dans vos relations

 

Dates et lieux

 

Plus d’informations très bientôt.

 

 

Si vous voulez être informé des prochains ateliers, il vous suffit de nous envoyer un mail en remplissant simplement le formulaire suivant :

 

flyer-geneve (5) flyer-geneve 219bc5665457256cd71c3252c340fad4 (1)

Chacun sa responsabilité dans la communication : Genève les 11 et 12 juin

Les ateliers que nous organisons sont ouverts à toute personne qui souhaite réfléchir à son mode relationnel.

Les personnes qui sont en couple peuvent y trouver les moyens concrets de renouveler leur rituels quotidiens pour entretenir ou améliorer leur relation, ou bien passer une étape importante de leur vie de couple.

Les personnes célibataires peuvent prendre le temps de penser à ce qui échoue dans leurs relations et de modifier ce qui a saboté des histoires qui pouvaient pourtant paraître prometteuses.

flyer-geneve

 

 

AU PROGRAMME : 

Samedi 11 Juin CHACUN SA RESPONSABILITÉ DANS LA COMMUNICATION

  • Prendre conscience que la communication dans une relation est rarement objective. Nous interprétons, nous ne nous faisons comprendre que partiellement par le langage verbal, nous faisons passer un maximum de messages par la communication non verbale et para verbale.
  • Comprendre qu’il est essentiel d’être conscient de ses propres besoins, ses envies et ses attentes, mais aussi de prendre en considération ceux de l’autre, et qu’il existe plusieurs façons d’y répondre afin de se positionner en toute responsabilité.

Dimanche 12 Juin AVANCER ENSEMBLE AVEC NOS DIFFÉRENCES

  • Reconnaître nos images idéalisées de l’amour ainsi que les représentations que nous avons de la vie à deux, pour éclaircir notre manière de construire nos relations actuelles avec des apports sur les différences entre les hommes et les femmes.
  • Appréhender les différents niveaux d’intimité dans la communication, la nécessaire flexibilité de nos réponses, apprendre à recevoir et à donner dans l’intimité puis obtenir des réponses concrètes aux questions que l’on se pose concernant la sexualité.

 

 

 

 

Nous n’apprenons pas à communiquer au mieux alors qu’il existe tant de manière de se comprendre malgré nos différences !

Il n’est pas nécessaire d’attendre d’avoir des difficultés dans son couple pour s’intéresser à la qualité de ses échanges.

Il n’est pas utile d’attendre de se décourager pour appréhender les diverses façons de créer une relation qui vous correspond.

Offrez-vous une belle histoire d’amour !

 

Lieu :

Espace Turquoise

26 rue Peillonnex 1225 CHENE BOURG

Tarifs :

1 jour : 110 CHF

2 jours : 200 CHF

 

fd120a61430d6da113fdd5b43ad813d6

Mes convictions

J’aimerais partager avec vous quelques-unes de mes convictions. Pourquoi ?

Parce que je pense que la neutralité bienveillante est une position professionnelle indispensable à une véritable alliance thérapeutique. Mais je pense également qu’au-delà de cette attitude professionnelle,  je reste un homme comme les autres, qui a fait des choix et des expériences.

On ne choisit pas par hasard de s’engager plutôt dans une approche psychanalytique ou une démarche comportementale. Ce choix est sous-tendu par nos convictions, elles-mêmes forgées à partir de nos échanges, de nos lectures et de nos expériences.

 En terme de développement personnel et de thérapie, j’ai identifié mes 3 principales convictions.

fd120a61430d6da113fdd5b43ad813d6Ma première conviction

est que chaque individu est un tout. Quelque soit notre vision des « composantes » (corps/esprit, 7 chakras, corps/cœur/intellect,…) il me semble que l’équilibre se définit avant tout par une forme d’alignement.

Pour moi cet alignement est une condition nécessaire à notre santé globale et à notre capacité à évoluer.

Je recherche pour moi-même constamment cet alignement et je présume qu’il en est de même pour chacun. J’imagine mal une personne souhaitant être moins alignée !!

Il m’est difficile de hiérarchiser mes 2 autres convictions. Celles-ci me semblent s’équilibrer comme le yin et le yang ou comme l’histoire des 2 méditants dans la forêt de Brocéliande.

Le premier marche dans la forêt en remerciant la Vie pour cette forêt immuable, toujours semblable au fil du temps. A l’autre bout de la forêt, le second marche en remerciant la Vie pour cette forêt toujours changeante, chaque jour renaissante, différente et vivante. Se croisant dans une clairière, les 2 marcheurs se sourient, heureux de rencontrer quelqu’un qui, comme eux, partage l’amour de cette forêt.

Ma seconde conviction

est qu’il n’est possible de trouver une certaine sérénité dans notre vie qu’avec une certaine acceptation de ce qui est. L’acceptation n’est pour moi synonyme ni de passivité ni de résignation. C’est avant tout accueillir et intégrer certaines caractéristiques ou situations qui me semblent « immuables » …comme la forêt !! L’acceptation peut être, à certains moments et pour certains points, la seule voie pour aller vers l’alignement précédemment évoqué.

Ma troisième conviction

concerne le changement. Lorsqu’on s’intéresse au développement personnel ou à la thérapie, il me semble qu’il s’agit, au-delà d’une certaine recherche de compréhension, d’induire un changement.

Ma conviction est que ce mouvement n’est possible qu’à partir de nous-même. Je m’explique. Un thérapeute, un conférencier, un médecin ou même un gourou, peuvent nous transmettre des informations. Celles-ci peuvent être utiles pour questionner nos croyances et nos jugements. Nous sommes alors quasiment dans une logique de formation.

Mais l’énergie du changement est avant tout intérieure. Cette énergie peut être retrouvée et mobilisée de multiples manières, par la parole, par le corps, par l’expérience.

Les chemins de l’expérience sont multiples, du jeu de rôle au symbolisme en passant par le rêve éveillé. Le thérapeute ou l’accompagnant peuvent créer les conditions favorables à ces expériences, permettre à chacun de les vivre et les accueillir, puis éventuellement apporter un cadre explicatif. Les relations humaines peuvent être de merveilleuses expériences de développement et de connaissance de soi, si nous savons les vivre, parfois, en pleine conscience.

Finalement mes convictions tiennent en 3 mots complétés d’un adjectif commun : Alignement, Acceptation, Expérience….conscients.

Et vous vos convictions ?

Alain.

13006690_1389094017783282_2361746919743405644_n_

La qualité des échanges dans le couple : Atelier dinatoire à Thonon les Bains le 27 Mai

Chaque personne exprime ses sentiments d’une manière différente et attend de son/sa partenaire ce qui lui signifiera qu’il/elle l’aime.
Dans un couple hétérosexuel, étant de sexe différent, nous ne parlons pas le même langage.

Comme si cela ne suffisait pas, nous sommes aussi deux individus à part entière, nous avons donc chacun nos propres repères affectifs !
Alors il est primordial de savoir ce qu’est notre langage d’amour et ce qui fait le langage d’amour de l’autre pour se comprendre mutuellement.
Dans un couple, avoir des échanges de qualité c’est préserver une proximité et un partage qui nous lient à l’autre. Avec les contraintes du quotidien nous oublions parfois d’entretenir l’intimité relationnelle.
Il s’agit de repérer ce qui, pour vous et votre partenaire, constitue ces moments privilégiés dont vous avez besoin et vous verrez qu’ils ne sont pas si loin.

Il est possible de revivre des moments forts et importants, et il est simple de les entretenir au quotidien.

 

Atelier dinatoire :

A l’espace Ciel & Zen – 20 rue des Granges 74 000 THONON les Bains logo

Vendredi 27 Mai 19H – 22H 48 €

 

Les langages de l'amour logo Maison du bien etre espace-floreal-therapies-formations-nantes 12968040_1389039891122028_3540754500556560781_o_

La qualité des échanges dans le couple : Nantes (29 et 30 Avril) Rennes (20 et 21 Mai) Genève (11 et 12 Juin)

Gary CHAPMAN a beaucoup travaillé sur les langages de l’amour et à étudié ce qui, dans la relation conjugale spécifiquement, constitue une communication affective déterminante dans la relation.

Chaque personne exprime ses sentiments d’une manière différente et attend de son/sa partenaire ce qui lui signifiera qu’il/elle l’aime.
Dans un couple hétérosexuel, étant de sexe différent, nous ne parlons pas le même langage. Comme si cela ne suffisait pas, nous sommes aussi deux individus à part entière, nous avons donc chacun nos propres repères affectifs !

 

Les langages de l'amour

Alors il est primordial de savoir ce qu’est notre langage d’amour et ce qui fait le langage d’amour de l’autre pour se comprendre mutuellement.
Dans un couple, avoir des échanges de qualité c’est préserver une proximité et un partage qui nous lient à l’autre. Avec les contraintes du quotidien et ce que nous avons à gérer dans les autres sphères de notre vie, nous oublions très souvent ce qui entretien l’intimité relationnelle.

Il s’agit de repérer ce qui, pour vous et votre partenaire, constitue ces moments privilégiés dont vous avez besoin et vous verrez qu’ils ne sont pas si loin.
Eric Berne a fondé l’analyse transactionnelle et nous a éclairé concernant les différents types d’interactions qu’il a classifié. Il est possible de revivre des moments forts et importants, et il est simple de les entretenir au quotidien.

 

Vous avez envie de comprendre comment remplir votre réservoir d’amour ?

Vous avez envie de reconnaître la manière dont votre partenaire peut vous nourrir ?

Vous voulez créer ou retrouver des moments privilégiés à deux ?

Vous avez besoin de stabiliser un équilibre dans votre couple ?

Vous souhaitez rester vous-même dans la relation ?

 

A Nantes à l’Espace Floréal – 1 rue Floréal 44 000 NANTESespace-floreal-therapies-formations-nantes

A Rennes à la Maison du Bien-Etre – 26 Av des Monts d’Arée 35 000 RENNES

A Genève à l’Espace Turquoise – 26 rue Peillonnex 12 25 CHENE-BOURG (Arcade)Maison du bien etre

Atelier dinatoire de vendredi 19H-21H30 : 40 €
Atelier de journée samedi 10H-18H : 90 €

17495_133375793499940_178202767 La-vue-du-batiment----rogner-4x1 rennes-page-001 LA-terasse-avec-le-feu,-la-taill-d'origine-- Genève-page-001 quizz-site-stages (1) Les Aulnays Les Aulnays LA-terasse-avec-le-feu,-la-taill-d'origine-

Les stages résidentiels de cet été 2016

 

 

Nous vous proposons cet été 2 stages résidentiels

pour prendre soin de vous et de votre relation.

 

 

quizz-site-stages (1)

 

S’accorder quelques jours de stage, loin des contraintes du quotidien, pour se recentrer sur soi et sur sa relation, en toute sécurité, pour la rendre plus vivante et s’épanouir avec son partenaire.

 

Que l’on soit en couple ou non, l’important est de se questionner sur sa place et ses possibilités d’évolution, d’écouter ses ressentis et de trouver la meilleur attitude pour nous et s’épanouir dans sa relation amoureuse !

Nous vous proposons de redécouvrir votre couple, au travers de plusieurs approches complémentaires (rêve éveillé, analyse systémique, psychologie positive, thérapie ACT, …) pour créer une nouvelle dynamique conjugale.

 

Si vous êtes seul(e), une meilleure connaissance de vous-même, de vos valeurs et de vos besoins, vous permettra d’aborder différemment de nouvelles relations.

 

 

 

 

Ces stages sont l’opportunité d’acquérir de nouvelles compétences relationnelles, de les expérimenter si vous le souhaitez dans ce cadre privilégié, et de repartir avec des outils. Réussir à exprimer ses besoins et ses attentes, découvrir et se former à de nouvelles habiletés relationnelles, permet d’oser aborder tous les sujets, de retrouver la complicité, une communication authentique et votre sensualité.

 

 

Les Aulnays
Le Logis des Aulnays

 

 

DU VENDREDI 17 JUIN 18H00 AU DIMANCHE 19 JUIN 18H00

 

La piscine des Aulnays
La piscine des Aulnays

Le Logis des Aulnays est un ancien corps de ferme aménagé confortablement, qui nous offre l’accès réservé à la piscine chauffée et couverte (photo de gauche) ainsi qu’un environnement calme et apaisant composé de forêt, d’étangs, de chevaux, avec des vélos à disposition et un programme d’épanouissement conjugal non intrusif.

rennes-page-001

 

Situé à 50Km d’Angers, à 65 Km de Nantes

et à 75 Km de Rennes, près de Châteubriant.

Stage : 240 €/personne ou 420 €/couple

Hébergement en pension complète : 110€/personne

 

 

 

 

DU DIMANCHE 17 JUILLET 14H00 AU MERCREDI 20 JUILLET 18H00

 

La-vue-du-batiment----rogner-4x1
L’Espace Rivoire

L’Espace Rivoire est un chalet avec une grande extension qui propose de nombreuses chambres mais aussi des hébergements en yourte, en tipi ou bien en camping si vous souhaitez venir avec votre propre matériel.

Dans ce cadre de montagne verdoyante, les grands espaces vont vous permettre de prendre une LA-terasse-avec-le-feu,-la-taill-d'origine--bonne dose d’air neuf et pur pour le reste de l’année ! Les repas sont bio ou végétariens et de qualité. De quoi être disponible pour vivre un stage d’épanouissement conjugal convivial en toute sérénité !

 

Genève-page-001

Situé à 75 Km de Genève, à 90Km de Lyon,

à 2H20 de TGV de Paris, possibilité de navette

pour venir vous chercher à la gare de Nurieux (10 mn)

Stage : 350€/personne ou 600€/couple

Hébergement en pension complète : entre 200€ et 250€/personne

en fonction de l’hébergement choisi

AU PROGRAMME

 

  • Reconnaître ses besoins propres et se positionner en responsabilité
  • Appréhender une technique simple de recherche de solution en couple
  • Prendre conscience de la qualité de son écoute et de sa communication verbale, non verbale et paraverbale
  • Se baser sur les trois piliers de l’amour
  • Aborder toutes les questions sur la sexualité que l’on a jamais osé poser
  • L’utilité des fantasmes
  • Retrouver toutes les intimités qui nous conviennent
  • Construire la relation avec nos différences
  • Apaiser les zones de conflits récurrents
  • Les types de réponses possibles dans le quotidien

 

TECHNIQUES

 

  • Interventions et contenus théoriques
  • Exercices par visualisation
  • Echanges en groupe de 2 ou 3
  • Débats

 

 

Programme_AuCoeur_2016-page-005 Programme_AuCoeur_2016-page-004 Programme_AuCoeur_2016-page-003 Programme_AuCoeur_2016-page-002 Programme_AuCoeur_2016-page-001 Programme_AuCoeur_2016-page-001__

Congrès de Lutry (Suisse) : Amour, sexualité et conscience (28 – 29 Mai)

Le congrès de Lutry est organisé par le magazine Recto-Verseau, dans lequel vous trouverez notre article sur le sujet des ateliers-conférences.

Nous interviendrons le samedi 28 Mai à 14H00 avec le sujet “Se préparer à la rencontre”

Puis le dimanche 29 Mai à 14H00 sur le thème “De nos images de couple au couple conscient”

Beaucoup d’autres ateliers et conférences vous seront proposés, profitez-en !

Consultez le programme :

 

Programme_AuCoeur_2016-page-001Programme_AuCoeur_2016-page-002Programme_AuCoeur_2016-page-003Programme_AuCoeur_2016-page-004Programme_AuCoeur_2016-page-005